Avis sur Babbel

Le TOEFL : une catastrophe pédagogique

Devenez bilingue en anglais en 3 mois

Ne serait-ce pas votre rêve à tous ? 
"Devenez bilingue en Anglais en 3 mois !"

Devenez bilingue en 2 mois et même devenez bilingue en Anglais en 1 mois...

... et le tout sans aucun effort tant qu'à faire...

Si vous écoutez votre mental, vous savez que c'est impossible.

Si vous écoutez votre cœur, vous avez quand même un peu envie d'y croire
Et s'il y avait une nouvelle méthode qui vous sortait de vos difficultés ?

Qui vous permet, rapidement, de mener vos réunions, vos négociations, et d'être à l'aise dans toutes vos conversations en anglais...

Je vais vous rassurer tout de suite, oui, c'est possible !
Et C'est ce que je vais vous expliquer simplement dans les lignes qui suivent 

Vous allez découvrir pour quoi c'est impossible de devenir bilingue en anglais en 2 mois
 et pourquoi on s'en fout en 5 points 


1. Ce qu'il faut pour être bilingue en Anglais
2. Ce qu'il faudrait que vous fassiez au quotidien
3. Est ce que c'est possible pour vous ? 
4. Voulez-vous vraiment être bilingue en Anglais ? 
5. Et si vous parliez Anglais sans forcément être bilingue ? 
Juste avant que je vous explique tout ça en détails...

Si vous n'arrivez pas à vous exprimer en anglais facilement à chaque conversation que vous rencontrez,
vous risquez de vous dévaloriser, de perdre en motivation, et de ne jamais lever les blocages...

...voire d'en créer !

Pour vous aider à passer le pas, je vous recommande vivement de cliquer ici pour récupérer mes 7 clés pour parler et comprendre les anglais. 

1. ce qu'il faut pour être bilingue en anglais

Comment vous pouvez atteindre cet objectif même si vous n'avez pas la bosse de l'anglais.

Et cela même si vous étiez nul au lycée et que vous avez eu une mauvaise note au bac. 

La première chose qu'il vous faut faire, c'est d'oublier le lycée justement.

Et de vous poser les bonnes questions sur vos besoins, vos envies et vos rêves.

Votre façon de travailler et vos succès dépendront de cet éclaircissement avec vous-même. 

Petite définition du bilinguisme

Qu'est-ce qu'on vous fait miroiter exactement ?

Que veut-on vous vendre ? 

Etre bilingue français/anglais signifie que votre cerveau ne fait aucune différence entre les deux langues.

Vous parlez les deux langues comme votre langue maternelle. 

Vous plaisantez, vous râlez, vous expliquez, vous racontez, vous interpellez, vous engueulez aussi aisément dans les deux langues. 

Idem pour la compréhension.

Vous comprenez les infos, vous suivez une série, vous écoutez votre meilleur ami, vous écoutez la dernière chanson de votre star préférée aussi aisément dans les deux langues. 

Cela signifie que vous maitrisez la grammaire, le vocabulaire, les niveaux de langue (familier, argot, formel...)

Mais aussi l'histoire, la culture et les modes du français et de l'anglais de la même façon. 
Etre bilingue est extrêmement rare

Bref, qui peut se vanter d'être bilingue ? Ceux qui sont nés dans un environnement familial où ils ont entendu les deux langues.

Et encore, si vous n'entendez que de l'anglais en dehors du cercle familial, votre cerveau sera plus tourné vers l'anglais. En fait, votre bilinguisme va évoluer selon votre environnement et comment la langue est sollicitée. 

En fait, l'endroit où on a le plus de chance d'entendre de "vrais" bilingues est le Canada : tout est fait dans les deux langues, sans distinction ni domination d'une langue sur l'autre. Si vous avez un parent québécois et un autre anglophone, vous avez des chances d'être bilingue.
Pour résumer, c'est possible ... même si ce n'est pas simple ! 😉


2. comment être bilingue en anglais

1. Garder le moral !

C'est un titre légèrement (beaucoup) ironique mais devenir bilingue va vous demander un boulot énorme. 

Je vais aller très vite sur ce qui vous attend pour vous informer sans vous décourager :

Pour devenir bilingue, vous devrez :
  1. Apprendre toutes les nuances grammaticales, syntaxiques et phonétiques en profondeur
  2. Mémoriser autant de mots et d'expressions que vous en connaissez en Fançais
  3. Vous immerger constamment dans l'Anglais
  4. Comprendre et intégrer toutes les nuances culturelles, les références spécifiques et les expressions idiomatiques
  5. ...
Souhaitez-vous que je continue la liste ?

Vous projetez-vous dans ce travail
ou sentez-vous le découragement vous envahir avec cette petite pointe de culpabilité qui dit "ben si t'es même pas prêt à faire des efforts, comment veux-tu t'en sortir ?"

Stoppons là, il y a plein de solutions pour que l'anglais ne soit plus un problème pour vous !

Vous pouvez d'ores et déjà profiter d'une méthode en 7 points qui pourrait vous aider.
Ces 7 clés m'ont permis de parler sans frein l'anglais dès l'âge de 20 ans et d'enseigner dans les plus grandes administrations Européennes.

Profitez de cette méthode GRATUITE maintenant et levez vos peurs et vos blocages de parler anglais :

Mes 7 clés pour comprendre et parler aisément avec les natifs anglophones

3. Pouvez-vous devenir bilingue en 3 mois ? 

On est d'accord, vous n'avez plus besoin de moi pour répondre à cette question.

La réponse est NON, bien sûr que NON ! 

Vous ne pouvez pas devenir bilingue en 2 mois, 3 mois, 6 mois, 1 ans, 2 ans ! 

Parce que le bilinguisme Français/Anglais n'est pas votre histoire. 
Votre cerveau ne s'est pas développé dans les deux langues
et vous ne vivez pas dans un pays où les deux langues sont présentes partout. 

Et puis, vous n'avez pas le temps (et probablement l'énergie) de faire tout ce qui est listé plus haut. 

Le bilinguisme est une chimère, un mirage !
On ne promet pas à un enfant qui rentre en CP qu'il lira Proust à Noël!

Vous pouvez continuer à rêver si vous le voulez... Mais si vous souhaitez avancer dans votre boulot et votre quotidien,

C'est tout à fait possible si vous vous fixez des objectifs réalisables et adaptés à vos besoins. 


4. Voulez-vous vraiment être bilingue en Anglais ? 

Vous n'avez pas besoin d'être bilingue pour mener une conférence en Anglais, pour voyager, et même pour philosopher. 

Vous êtes d'accord avec moi, Jane Birkin n'était pas bilingue ? Elle ne parlait pas français comme sa langue maternelle? Est ce que cela l'a empêchée de faire carrière ? Est ce qu'il y a des situations qu'elle n'aurait pas pu gérer à cause de son français ? 

Jean Dujardin a eu un oscar et est devenu copain avec George Clooney sans être bilingue ! Avec un anglais, même un peu approximatif...

Devenir bilingue en Anglais, on s'en fout ! 

Ce qui compte ce n'est pas votre connaissance de l'anglais, c'est votre communication.

Ce qui compte ce n'est pas que vous connaissiez 2000 mots en anglais, c'est que, si un mot vous manque, vous ayez des stratégies pour quand même faire passer votre message. 

Vous n'avez même pas besoin de connaitre tous les verbes irréguliers, vous avez seulement besoin de connaitre ceux qui vous sont utiles. 
Certes, vous aurez besoin de connaitre " to saw, saw, sawn" (scier) si vous êtes bucheron à l'international. Mais si vous êtes informaticien, je doute que cela vous soit utile. 

Vous comprenez l'idée ? On n'a pas besoin d'être bilingue pour parler une langue. C'est aussi simple que cela. 

Vous voulez sans attendre découvrir les clés qui vont vous permettre de décoller en anglais, cliquez ci-dessous

5. Et si vous pouviez parler anglais sans etre bilingue ?  

Si vous voulez atteindre vos objectifs de communication en anglais, la clé est dans le ciblage. 

Ciblez, travaillez et passez du temps sur ce qui vous sera utile. 

Vous verrez, vous aurez très vite des résultats parce que votre cerveau comblera un besoin.

C'est super difficile pour lui de mémoriser des choses dont il n'a pas besoin... Comme le verbe "scier" au participe passé par exemple. 🥴

Vous devez passer un entretien d'embauche en Anglais,?
Bossez les réponses aux questions ne refaite pas de grammaire. 

Vous avez des visios avec des Indiens à l'accent difficilement compréhensible ?
Ecoutez le maximum de podcasts et vidéos pour vous entrainer.

Vous devez négocier un contrat, bossez à fond vos arguments ... mais que vos arguments.

Ne vous encombrez pas le cerveau avec autre chose. 

Les "autres choses" vous verrez plus tard quand vous aurez le temps ou quand il y aura un nouveau besoin. 

Ne bossez pas l'anglais pour l'anglais (à moins que vous soyez linguiste ou passionné de langue),

bossez l'anglais pour faire quelque chose de précis, pour dire quelque chose de précis. 

Si vous voulez que votre cerveau engrange et mémorise, vous devez toujours lui donner une situation précise, un contexte. 
Vous ne mémoriserez pas ce qu'il y a dans la méthode chapitre 5 page 12,
Vous mémoriserez cette réunion où vous avez convaincu votre interlocuteur de vous suivre parce que votre projet était prêt et que vous aviez bossé les mots pour le défendre. 
Alors commencez à travailler l'anglais pour vous et pour vos propres objectifs !

Et surtout, n'oubliez pas de récupérer ma méthode gratuitement ici, vous allez gagner du temps.

Pour conclure 


Vous avez raison de rêver. Vous avez raison de croire que vous pouvez vous en sortir en Anglais parce qu'en 25 ans d'enseignement,

Je n'ai rencontré personne qui ne pouvait pas progresser. 


Veillez cependant, à ne pas vous mettre en difficulté en vous fixant des objectifs difficilement atteignables. 
Vous n'en ressortirez que découragé, démotivé... et votre confiance en vous en aura pris un coup. 

Ne regardez pas le sommet de l'Everest !
Regardez la première marche à franchir et choisissez quel est le meilleur itinéraire pour vous !
Le cerveau s'enrichit à chaque étape et si cela fait sens pour lui, il n'oublie pas et progresse toujours.
Je ne vous laisserai pas sans vous rappeler que je vous donne également un coup de main en vous offrant ma super méthode en 7 clés.

Partagez, ci-dessous, votre expérience et vos questions ! Et si l'un d'entre vous est devenu bilingue en 2 mois, donnez-nous votre recette miracle, vous êtes un Dieu !😁
Vous avez aimé cet article ? 

Peut-être serez vous intéressé par ces autres sujets
C'était "devenez bilingue en 3mois"
Line Girardeau
Line Girardeau
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Avis sur Babbel

Le TOEFL : une catastrophe pédagogique